Le Secret du Petit Prince : la philosophie du mouton Agrandir l'image

Le Secret du Petit Prince : la philosophie du mouton

Philosophie

Nouveau produit

Ouvrage incontournable, le Petit Prince de Saint-Exupéry paraît à chaque lecture s’enrichir de significations inédites. Quels sont les secrets du Petit Prince ? Ne convient-il pas de repenser l’objet de notre quête terrestre : s’initier à l’amitié, à l’amour, à la connaissance et envisager une pensée entre Ciel et sable où l’espace-temps de l’existence est à repenser ?

Plus de détails

18,00 € TTC

Fiche technique

Auteur Laurence Vanin
Collection Label-idées
Date de parution 15 juin 2016
Nombre de pages 298
Format 19 x 13 cm

En savoir plus

Ne convient-il pas de repenser l’objet de notre quête terrestre : s’initier à l’amitié, à l’amour, à la connaissance et envisager une pensée entre Ciel et sable où l’espace-temps de l’existence est à repenser au coeur même de la problématique du mouvant, du changeant ? Que nous enseignent les préceptes que délivrent les habitants des astéroïdes ? Quel secret abrite l’énigmatique demande d’un « Mouton » ? A l’heure où l’Europe fait face au nazisme, Saint-Exupéry délivre des messages de sagesse afin de résister et de repenser les valeurs propices à une vie heureuse. Dans la transposition de sa biographie dans une narration codée,

il s’agit alors pour lui de réenchanter le monde et de livrer quelques clefs…

Après le succès de l’Enigme de la rose, Laurence Vanin propose une réédition augmentée qui lève le secret sur la célèbre formule : dessine-moi un mouton !La lecture d’Antoine Coesens ajoute à l’ouvrage : Si l’essentiel est invisible aux yeux, il peut être perceptible pour celui qui sait écouter…

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Le Secret du Petit Prince : la philosophie du mouton

Le Secret du Petit Prince : la philosophie du mouton

Ouvrage incontournable, le Petit Prince de Saint-Exupéry paraît à chaque lecture s’enrichir de significations inédites. Quels sont les secrets du Petit Prince ? Ne convient-il pas de repenser l’objet de notre quête terrestre : s’initier à l’amitié, à l’amour, à la connaissance et envisager une pensée entre Ciel et sable où l’espace-temps de l’existence est à repenser ?