Piedras  Blancas Agrandir l'image

Piedras Blancas

Histoire

Nouveau produit

« Il n’y a pratiquement pas de cas où des tortionnaires aient accepté de transmettre leur « expérience » complète à un chercheur. Ils font plutôt le contraire : ils dissimulent leur passé en effaçant les traces, ce qui est révélateur de leur mauvaise conscience.« Il n’y a pratiquement pas de cas où des tortionnaires aient accepté de transmettre leur « expérience » complète à un chercheur.

Plus de détails

20,00 € TTC

Fiche technique

Auteur María Isabel mordojovich
Collection Histoires & Destinées
Nombre de pages 222 pages
Format 140 x 205 mm

En savoir plus

Ce livre de María Isabel Mordojovich constitue un jalon de plus dans la reconstruction de la mémoire de notre pays lors d’un de ses moments les plus dramatiques. Son titre Piedras Blancas correspond à la transformation de « Tejas Verdes », lieu où a fonctionné un centre de détention, où ont été appliquées pour la première fois des « techniques d’interrogatoire » nouvelles et efficaces, des assassinats, et où des prisonniers politiques ont disparu pendant les premiers mois de la dictature qui frappa profondément ce pays dès le 11 septembre 1973 et jusqu’au 4 mars 1990.
De la préface de Juan Guzmán Tapia, le juge chilien qui a mis Pinochet en examen.

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Piedras  Blancas

Piedras Blancas

« Il n’y a pratiquement pas de cas où des tortionnaires aient accepté de transmettre leur « expérience » complète à un chercheur. Ils font plutôt le contraire : ils dissimulent leur passé en effaçant les traces, ce qui est révélateur de leur mauvaise conscience.« Il n’y a pratiquement pas de cas où des tortionnaires aient accepté de transmettre leur « expérience » complète à un chercheur.