Nouveau Nos silences ne nous protégeront pas Agrandir l'image

Nos silences ne nous protégeront pas

Littérature générale

Nouveau produit

Comme écrire une issue. Ne pas cacher les ombres qui font le jour. Avoir envie d’abandonner. Et ne pas le faire. Prendre en plein visage la verticalité de l’éclat. Inventer des traces immenses. Écrire. Parce qu’écrire est réel. Ce qui est arrivé est achevé, le temps l’a façonné, lui a trouvé une forme. Une sorte de fragment du sentiment. Les souvenirs nous prennent, nous éblouissent.

Plus de détails

14,00 € TTC

Fiche technique

Auteur Paule Brajkovic
Collection Histoires & Destinées
Nombre de pages 150 pages
Format 140 x 205 mm

En savoir plus

Il n’y a pas plus lucide qu’une mère. Je sais tout. Je sens tout. J’endosse un rôle, une stature. Tenir droite, devenir atèle. Croire. Croire infailliblement. Être la colonne vertébrale de sa convalescence. Tenir bon. Je sais tout. Les mots qui ne sortent pas, mon fils emmuré derrière son silence, la douleur dans ses pleurs au fond de sa chambre, l’effroi chevillé au ventre, le poids de chaque geste impossible, l’angoisse de l’extérieur, l’espace hostile. Je sais tout. Je vois aussi son combat. Chaque jour, chaque minute. Son courage, sa volonté. Pas une plainte, pas un renoncement. Chaque seconde est une bataille minuscule, contre des ennemis microscopiques devenus ogres et titans. Je sais tout ça. Je lui prends la main pour ne pas qu’il tombe. J’ai les yeux bien ouverts mais je ne dirai pas ce que je vois. Je te ferai croire aux dragons, aux licornes et à la magie d’une vie.

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Nos silences ne nous protégeront pas

Nos silences ne nous protégeront pas

Comme écrire une issue. Ne pas cacher les ombres qui font le jour. Avoir envie d’abandonner. Et ne pas le faire. Prendre en plein visage la verticalité de l’éclat. Inventer des traces immenses. Écrire. Parce qu’écrire est réel. Ce qui est arrivé est achevé, le temps l’a façonné, lui a trouvé une forme. Une sorte de fragment du sentiment. Les souvenirs nous prennent, nous éblouissent.