L’Europe l’ère du vide Agrandir l'image

L’Europe l’ère du vide

Nouveau produit

La crise de l’Europe – aussi bien institutionnelle qu’intellectuelle et spirituelle – est une crise métaphysique. Elle tient dans l’oubli de l’origine métaphysique des fondements de la civilisation européenne. 

Plus de détails

16,00 € TTC

Fiche technique

Auteur Laurence Vanin
Collection Chemin de pensée
Date de parution 31 octobre 2015
Nombre de pages 214
Format 17 x 10 cm
Poids 300 grs / m2

En savoir plus

D’ailleurs, bien avant nous, Europe il y a déjà eu : au Moyen-Âge, sous la forme de la chrétienté, lorsque cette dernière a retrouvé le fondement grec, pouvant du même coup lier le Christ au Logos, ou bien au XVIIIème siècle sous la forme des Lumières, lorsque ce Logos reçut une nouvelle interprétation, dirigée vers l’émancipation. C’est le lien à la Grèce, et lui seul, qui rend possible l’Europe. En ce sens, le conflit entre la Grèce et les institutions européennes est bien plus que conjoncturel. Il se pare d’une signification historique : cette Europe-là, cette Europe issue des derniers traités internationaux, souvent adoptés en opposition à la volonté des peuples sommés de soumettre à eux, cette Europe qui fait fi de l’esprit, qui se construit contre les citoyens, contre leurs acquis sociaux et leur histoire, qui ne connaît d’autre dieu que l’économie, d’autre loi que la banque, s’est rendue orpheline de tout avenir en étant une trahison de ce que l’Europe a toujours été. La Grèce est le double révélateur de cet échec : philosophique et historique. C’est que, d’une certaine façon, Europe et Grèce sont des noms interchangeables. 

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

L’Europe l’ère du vide

L’Europe l’ère du vide

La crise de l’Europe – aussi bien institutionnelle qu’intellectuelle et spirituelle – est une crise métaphysique. Elle tient dans l’oubli de l’origine métaphysique des fondements de la civilisation européenne.